Protection du patrimoine, 173 sites et monuments classés


Retour: Nouvelles Locales

Cent soixantetreize sites et monuments, dont cinq à Rodrigues, ont été classés patrimoine national sous le National Heritage Fund Bill (NHFB) qui sera présenté en première lecture au Parlement, demain, 12 août. L'objectif de ce texte de loi est d'abroger le National Heritage Trust Fund Act et le National Monuments Act en vue de la mise en place et la gestion d'un National Heritage Fund qui aura, entre autres, pour tâches de veiller à la sauvegarde, la gestion et la promotion du patrimoine mauricien. Le texte de loi prévoit que le propriétaire d'une propriété privée classée patrimoine national ne peut modifier le site ou le monument qui s'y trouve sans l'approbation du Board, après l'aval du ministre de la Culture. Et dans la mesure où le board estime que le site privé devra être acquis dans l'intérêt du public, " it may acquire the national heritage in accordance with the Land Acquisition Act "

Le NHFB propose l'identification des sites, des monuments, d'héritage impalpable et tout autre objet d'importance culturelle. Le texte de loi veillera également à la préservation du patrimoine en tant que matière de base à la recherche scientifique et culturelle et " as an enduring basis for the purposes of development, leisure, tourism and enjoyment of present and future generations ". Enfin, le texte de loi veut traiter les questions " relating to the educaiton and sensitisation of the public on cultural values, in respect of national heritage and the instillation of a sense of belonging and civic pride in the national heritage ".

La nouvelle loi prévoit que le ministre des Arts et de la Culture peut, sur recommandation du board et selon les clauses de la loi, désigner patrimoine national de Maurice un monument, un objet, un site, " any natural feature consisting of physical and biological formation or group of such formations which are of outstanding value " ou encore " any geological and physiographical formation or precisely delineated area which constitute the habitat of animals and plants of outstanding value "

.

Délit

D'autre part, concernant le titre de propriété d'un héritage national, la loi prévoit que le directeur doit " give notice, in writing, to the owner of that property ". Dans l'éventualité où un propriétaire décide de modifier la structure d'un national heritage, il doit " give notice, in writing, of his intention to do so to the director and not commence any alteration or addition tot he national heritage unless the board has, with the approval of the ministre, authorised the said alteration or addition ". Le texte de loi prévoit également que si le board est d'avis qu'un national heritage doit être acquis dans l'intérêt public, des recommandations doivent être faites auprès du ministre du Logement et des Terres. " Where the ministre responsible for the subject of lands is satisfied that the compulsory acquisition of a national heritage will be for the public benefit, he may acquire the national heritage in accordance with the Land Acquisition Act ", souligne le texte de loi.

S'agissant de l'entretien d'un héritage national, le board a le pouvoir d'émettre un avis demandant au propriétaire d'effectuer des réparations dans une période donnée. Si le board, après inspection, n'est pas d'accord avec le travail effectué, il peut offrir son aide. Cependant, quelqu'un qui fait obstacle à l'entretien d'un héritage national commet un délit et est passible d'une amende ne dépassant pas Rs 100 000 et de deux ans de prison. La modification, la destruction ou encore l'enlèvement d'une pièce quelconque d'un monument ou d'un site classé représente également un délit. La loi prévoit aussi qu'aucun national heritage ne peut être exporté sans l'approbation du board.

Par ailleurs, la loi donne également le pouvoir au ministre de " cancel the designation of a national heritage where the national heritage has ceased to exist or where it would no longer serve the public interest that the national heritage remains so designated ".

La liste des sites et monuments classés patrimoine sera présentée au Parlement demain. Elle comprend 79 monuments et sites dans la capitale, 27 pour le district de Pamplemousses, cinq pour RivièreduRempart, onze dans le district de Flacq, 15 à Grand Port, huit à Savanne, quatre à Rivière Noire, dixhuit aux PlainesWilhems, un dans le district de Moka et cinq à Rodrigues.

Le Mauricien 11 aout 2003