La Pointe du Morne aménagée au coût de Rs 1,2 million


Retour: Nouvelles Locales

Spot réputé et privilégié pour les véliplanchistes, tant locaux qu'internationaux, au point d'avoir été récemment le théâtre d'affrontements entre les deux parties mais également de la disparition en août dernier d'un véliplanchiste allemand, le site de la Pointe du Morne devrait faire prochainement l'objet d'un réaménagement complet. Initié par le ministère du Tourisme et financé au coût de Rs 1,2 million par l'hôtel Indian Resort qui se trouve juste à côté du site, ce projet prévoit de permettre une pratique mieux organisée et plus sûre des activités tant nautiques que de plage.

Encore très peu connu du grand public il y a à peine quelques années, le site de la Pointe du Morne, à l'extrême sud de cette localité, est devenu graduellement un lieu très prisé des véliplanchistes internationaux, ceux qui sont prêts à sillonner le monde à la recherche des meilleurs spots. Avec deux sites nommés One Eye et Manawa, cités dans les revues spécialisées comme faisant partie des meilleurs spots au monde en raison de la nature forte et constante du vent qui y souffle et de l'étendue du lagon disponible, la Pointe du Morne est devenue très fréquentée. Les week-ends, on peut maintenant y trouver jusqu'à une centaine de personnes pratiquant aussi bien le windsurf que le kite surf. Ce qui ne va pas sans causer quelques problèmes: l'an dernier, de violents accrochages, ayant nécessité l'intervention de la police, avaient eu lieu entre véliplanchistes étrangers et locaux, ces derniers reprochant aux visiteurs d'accaparer un site dont eux ne peuvent profiter que le week-end. La question de sécurité avait ressurgi avec encore plus d'acuité en août dernier, lorsque ce site avait vu la disparition d'un véliplanchiste allemand, Oliver Schraben, qui n'avait pu être sauvé faute d'un service de surveillance et de sauvetage sur ce lieu de plus en plus prisé.

Provision pour une vigilance tower

Suite à ce drame, le ministre du Tourisme et des Loisirs, Nando Bodha, avait affirmé son intention de venir de l'avant avec un plan pour assurer l'aménagement et la sécurisation de ce site. Ce plan, réalisé par N. Paturau, vient d'être bouclé et approuvé par le ministère. Il prévoit, côté intérieur, l'aménagement d'un parking pour 80 voitures, de toilettes, de deux zones consacrées respectivement à la pratique du beach soccer et du beach volley, et la création d'espaces verts et ombragés avec la plantation d'arbustes style "coqueluche", entre autres.

Côté mer, ce plan prévoit, sur le côté droit du site, l'aménagement d'une zone de baignade, suivie d'une mooring zone pour l'ancrage des bateaux, et, sur tout le côté gauche du site, une zone sportive pour les véliplanchistes et kite surfers.

Ce plan fait aussi provision d'une vigilance tower du haut de laquelle le côté mer pourra être surveillé, à partir d'un système à être mis en place avec la collaboration de la National Coast Guard.

Enfants et camping au centre des autres plagesLa réalisation de ce projet, estimé à Rs 1,2 million, sera financée par l'hôtel Indian Resort du groupe Appavou, qui jouxte ce site. Cet établissement a également financé une étude globale qui vise à étendre cette démarche d'aménagement à toutes les plages publiques du Morne.

Ainsi, la petite plage se trouvant entre les hôtels Berjaya et Les Pavillons devrait, avec l'aide de ces deux établissements, être aménagée en mettant un accent particulier sur les enfants, avec parking limité pour privilégier divers aménagements récréatifs à l'intention des petits. Provision est également faite sur ce site pour des panneaux qui mettraient en valeur, dans une volonté éducative, l'histoire du Morne et son symbolisme. Le plan d'ensemble prévoit aussi que la première plage située à l'entrée du Morne, après le Dinarobin, voie l'aménagement d'une aire de camping et d'un centre nautique.

À ce stade, aucune date n'a encore été fixée pour le début des travaux à la Pointe du Morne, mais ceux-ci, nous indique-t-on du côté du ministère, "ne devraient pas tarder".

Le Week End 11 mai 2003