BOTANIE: Le "Trochetia Parviflora" redécouvert


Return to: Local news

En 1794, le "Trochetia Parviflora" était déjà considéré comme une espèce rare.

 

Le "trochetia parviflora", un cousin de la fleur nationale trochetia boutoniana, qu'on croyait disparu a été redécouvert sur le flanc ouest de la montagne Corps des Gardes par une équipe de scientifiques de The Mauritius Herborium du MSIRI (Herbier de Maurice).

Le trochetia parviflora a été récolté pour la première fois vers 1794. Déjà à l'époque, il était considéré comme une espèce rare. Il fut signalé pour la dernière fois en 1863 par le naturaliste Ayres. On ne le retrouva plus en dépit de la persévérance de plusieurs botanistes. Il fut de ce fait déclaré disparu conformément aux règles de l'Union for the Conservation of Nature.

C'est au début de ce mois qu'un beau spécimen de l'espèce rarissime a été découvert. La plante, chargée de jeunes fruits, a été trouvée dans une région de falaises presque inaccessibles. Le parviflora appartient à la famille des cinq trochetia endémiques à Maurice. C'est-à-dire, ils ne poussent naturellement que sur cette île. Une sixième espèce de cette fleur peut être trouvée à La Réunion.

On se souviendra qu'avant de devenir la fleur nationale de Maurice, le trochetia boutaniana ne poussait que sur la montagne du Morne et il était en voie de disparition. Des échantillons de la plante redécouverte ont été prélevés pour la collection de l'herbier de Maurice. Ceux-ci sont également allés enrichir les collections du Musée d'Histoire naturelle de Paris et du Royal Botanic Gardens de Kew.

L'herbier de Maurice collabore depuis de longue date avec ces organismes afin de constituer le répertoire de la flore des Mascareignes. Ce projet a débuté en 1974 et sera complété l'année prochaine. Quelque 22 volumes ont été compilés.

Shyama SOONDUR

L'Express du 13 Avril 2001