Essence sans plomb

Le ministre Bhagwan : 40 à 50 tonnes de plomb de moins déversées dans l'air "

Avec l'introduction de l'essence sans plomb, (Unleaded Motor Gasoline), prévue vers le milieu du mois de décembre, il y aura 40 à 50 tonnes de plomb de moins par an à être déversées dans l'air, a déclaré le ministre de l'Environnement, Rajesh Bhagwan, lors d'une conférence de presse, hier. M. Bhagwan a souligné qu'à l'issue d'une période de transition d'une durée de deux mois et demi le temps de permettre la dilution graduelle au niveau des stations de service , les résultats des analyses indiquent que l'essence mise en vente est désormais conforme aux spécifications adoptées au niveau international par la World Fuel Charter, c'est-à-dire pas plus de 13 mg de plomb par litre. Par ailleurs, les automobilistes auront noté dans les stations-service, depuis hier, l'apposition de nouvelles affichettes (rebranding) sur les pompes.

Avec l'introduction de l'essence sans plomb, ce seront 40 à 50 tonnes de plomb de moins par an qui seront déversées dans l'air que nous respirons ou débarrassées ailleurs dans l'environnement ", affirme Rajesh Bhagwan. Des additifs à base de potasse sont importés exclusivement par la State Trading Corporation (STC), qui a déjà passé une commande d'essence sans plomb de couleur verte, selon les normes internationales. L'arrivée est prévue vers la fin de novembre. Nous nous attendons à ce que l'essence passe au vert dans un délai d'un à deux mois ", ajoute-t-il.

Remerciant les représentants des compagnies pétrolières et de représentants du ministère du Commerce, ceux du ministère des Infrastructures publiques (MPI), de la National Transport Authority (NTA), de la STC et de la Motor Vehicles Dealers Association (MVDA), le ministre a rappelé que le 23 août dernier, soit à la veille de l'arrivée de la première cargaison de 4 000 tonnes d'essence sans plomb sur le Bow Viking, il avait expliqué les dangers que représente l'essence avec plomb à la santé publique, surtout pour les enfants et les personnes âgées.

Le ministre Bhagwan a expliqué qu'après une période transitoire de deux mois et demi, qui a permis la dilution graduelle au niveau de toutes les stations-service cela accompagné d'un close monitoring par toutes les parties concernées , les résultats des analyses indiquent que l'essence mise en vente est désormais conforme aux spécifications adoptées au niveau international par la World Fuel Charter, c'est-à-dire pas plus que 13 mg de plomb par litre - celle importée par la STC ne contenant pas plus de 3 mg de plomb par litre.

Maintenant que l'essence mise en vente est conforme aux normes internationales, nous sommes en mesure de passer à la phase finale. Il y a eu un rebranding au niveau de toutes les stations-service. D'abord, il y a l'enseigne indiquant la vente de l'essence sans plomb et la couleur verte de la pompe ", déclare le ministre Bhagwan.

S'agissant des additifs, il a fait remarquer qu'avec l'introduction de l'essence sans plomb, un additif pourrait être nécessaire pour les véhicules datant d'avant 1980. C'est la raison pour laquelle une charte indiquant tous les détails est disponible aux stations-service, a-t-il indiqué. De plus, une hot line a été mise en place par la MVDA en vue de renseigner les propriétaires de ces véhicules, ajoute-t-il. Ce type d'additif mis en vente est fixé à Rs 25 pour un logement de 50 ml. Il est recommandé d'utiliser 1 ml d'additif pour chaque litre d'essence sans plomb. Le ministre de l'Environnement tient à souligner qu'aucun additif n'est nécessaire pour le moteur à deux temps, comme celui des motocyclettes.

Pour ce qui est de l'utilisation du pot catalytique, le ministre Bhagwan affirme que désormais des véhicules pourraient prendre avantage de cet équipement en vue de réduire les nuisances causées par des émissions à la santé et l'environnement.

Le Mauricien 16 novembre 2002