ÉNERGIE ÉOLIENNE La production électrique a le vent en poupe


Retour: Nouvelles Locales

La production énergétique se diversifie. La compagnie indienne Suzlon envisage d’installer un parc de production d’énergie éolienne à Bigara, non loin de Curepipe.

Une délégation de Suzlon est attendue le 25 octobre. Elle fera une présentation du projet au ministère des Services publics et au Central Electricity Board (CEB). Les discussions porteront aussi sur l’étude de faisabilité de Suzlon pour ce projet. Elle est considérée comme une des plus grosses sociétés indiennes dans le domaine de la construction de turbines des fermes éoliennes.

Un comité interministériel composé des représentants du bureau du Premier ministre, des Services publics, de l’Environnement et des Terres et du Logement a été institué pour suivre les étapes du projet.

Estimée à Rs 400 millions, la ferme aura une capacité de production de 25 mégawatts, un tiers de celle de la centrale thermique de Belle-Vue. Le projet sera réalisé selon la formule Build Operate Transfer.

"Le CEB a donné son accord de principe pour un partenariat avec Suzlon, mais il est sujet aux négociations sur le prix auquel CEB achètera son énergie", affirme Alan Ganoo, ministre des Services publics.

Ce projet cadre avec la politique gouvernementale pour l’exploitation des sources non conventionnelles d’énergie. Ce, en raison de la hausse des prix des produits pétroliers.

Un protocole d’accord a été signé entre Maurice et l’Inde. Le gouvernement indien encourage les sociétés indiennes à investir à l’étranger dans la production d’énergie de sources renouvelables. Le cabinet mauricien a donné son aval à ce projet. Une étude du Programme des Nations unies en 1987 avait identifié trois régions de Maurice, Bigara, Gris-Gris et Grand-Bassin, disposant d’une force de vent suffisante pour abriter les fermes éoliennes.

Entre-temps, Rodrigues s’est dotée d’une petite unité de production d’énergie éolienne. Elle fonctionne à Trèfles, sur une base pilote, depuis décembre dernier. Le coût du projet est de Rs 13 millions. Des études sont réalisées actuellement par le CEB pour voir s’il est possible d’installer des unités éoliennes dans deux autres localités, Port-Sud-Est et Pont-Bon-Dieu.

L'Express 19 octobre 2004