Interview : Tommy Ah Teck, MD de Gamma Energy

“Nous voulons que l’avenir de nos enfants s’y fasse en toute sécurité. Ceci n’est pas négociable »

* « Waste to Energy est le moyen le plus sûr et efficace de récupérer et de produire de l’énergie en provenance des déchets »   


Pour Tommy Ah Teck, managing director de Gamma Energy, la nouvelle formule d’énergie est une nécessité. Quelle que soient les critiques et craintes, il faut aller de l’avant. « Je persiste et je signe » : c’est sa démarche et selon lui cette entreprise est la seule qui offre une garantie de vivre dans un pays sans problème de pollution à long terme. Rien à la va-vite. Tout est bien calculé et tout est fait dans un esprit de citoyenneté et d’écologie. Alors pourquoi du remue-ménage ?   


Mauritius Times : Il y a eu beaucoup de bruits sur votre projet d’incinérateur ces derniers temps. On vous reproche une absence de transparence dans les modalités de la mise en oeuvre de l'incinérateur à la Chaumière, notamment sur les aspects techniques. Comment réagissez-vous à toutes ces critiques ?

Tommy Ah Teck : Nous sommes des citoyens mauriciens conscients de nos responsabilités vis-à-vis de nos concitoyens, de nos enfants et de leur avenir. Nous souhaitons leur léguer une Ile Maurice durable avec, à la clé, une qualité de vie qui permette leur épanouissement. Comme tous nos compatriotes, nous sommes confrontés aux conséquences néfastes de notre mode de vie de notre société de consommation : embouteillages, pollution des centres d’enfouissement. C’est dans cette perspective qu’en nous basant sur des rapports officiels des autorités, nous sommes venus de l’avant avec notre projet qui apporte une solution aux effets néfastes du centre d’enfouissement de Mare Chicose, source de pollution de notre nappe phréatique, de méthane et de dioxines…C’est une alternative à Mare Chicose que nous proposons et cela est tout à fait compatible avec le compostage, le recyclage ou le tri sélectif.

Il faut savoir que dans les sociétés émergentes et industrialisées, ces trois approches de valorisation des déchets cohabitent dans des pays tels que le Japon et l’Allemagne où le pourcentage de recyclage est parmi les plus élevés au monde et le taux de WTE y est également très important. Malheureusement l’on ne peut pas tout recycler, tout composter, tout trier. C’est la raison pour laquelle nous venons de l’avant avec une solution, celle du Waste to Energy (WTE) -- une solution de valorisation des déchets sûre, propre, durable soutenue par la toute dernière technologie.

* Avez-vous pris l’initiative de rencontrer la population locale et de leur présenter le projet?

Nous avons toujours privilégié le dialogue et les rencontres. Nous avons participé à plusieurs émissions radios et accordé de nombreuses interviews à la presse écrite. . Nous avons toujours dit et répété la même chose lors de rencontres avec les représentants de la population locale, nos voisins, car la famille habite Albion. Après m’avoir écouté ils m’ont déclaré : « Oui, Monsieur Ah Teck, maintenant que vous nous avez expliqué, nous en sommes convaincus mais n’est il pas possible d’aller implanter cela ailleurs ? » – Nous sommes en plein « not in my backyard syndrome ».
Ceci dit, nous comprenons les questions légitimes de nos concitoyens en majorité de bonne foi et genuine. Par contre il y a des activistes qui se réveillent depuis un certain temps et qui sont loin de l’être pour des raisons qui leur sont propres et, à notre avis, pas très nettes. Mais nous sommes, avons été et serons toujours pour le dialogue en toute bonne foi et dans le respect mutuel. Malheureusement la voix réciproque n’est pas toujours vraie et vous en conviendrez de la pertinence de l’adage disant que « nul n’est plus sourd que celui qui ne veut point entendre ». Pas plus tard que cette semaine nous avons été assimilés à des criminels de guerre sans argumentation rationnelle encore moins sur des faits….

* En janvier 2009, au Québec, l'usage de l'incinérateur est prolongé jusqu'en 2024, étant fiable car non-polluant. Pourtant, les détracteurs et les opposants à l'incinérateur sont toujours nombreux dans le monde entier. Pouvez-vous expliquer ces craintes de la population civile, voire les rassurer ?

Nous considérons que les raisons principales des inquiétudes que nous comprenons par ailleurs et considérons comme légitimes ont pour origine une mauvaise connaissance des progrès technologiques réalisés, et aussi faut-il l’admettre, de l’héritage des performances environnementales médiocres (n’ayons pas peur du mot) des installations, datant d’il y a 25 ans… Avant les années 80 les risques potentiels par rapport à la santé et à l’environnement de certaines pratiques étaient sous estimés voire méconnus. Toutefois les choses ont beaucoup évolué et dans la bonne direction. La combinaison des avancées de la recherche, des normes internationales plus strictes et contraignantes et la mise en service d’une technologie moderne fiable de contrôle antipollution a permis à l’industrie de réduire les émissions à des niveaux négligeables. Aujourd’hui nous pouvons avancer que la technologue WTE ne comporte aucun risque pour la santé. Ce qui explique la recrudescence de l’implantation de telles installations modernes notée, ces dernières années, à travers le monde avec une moyenne de 20 usines par an ces dix dernières années.

Toutefois nous constatons que le public, de manière légitime, exprime toujours des inquiétudes basées sur une connaissance obsolète. C’est notre responsabilité de dissiper ces craintes. Des études récentes et réalisées par des organismes de contrôle, par exemple la Department for Environment, food and Rural Affairs, DEfRA d’Angleterre démontrent de manière non équivoque l’absence de lien de causalité entre la technologie WTE et des effets contraires sur la santé. Toutefois il faut reconnaître que l’acharnement de nos détracteurs à venir de l’avant avec des informations non fondées et sans preuves pour décrédibiliser notre projet ne facilite pas notre tâche d’explication.

* Les opposants à votre projet d'incinérateur pensent que vous aurez besoin de tous les déchets pour produire de l'électricité. Or, dans une Maurice Ile Durable, il faudrait favoriser le tri et le compostage. Comment concilier ces deux contraires?

Nous soutenons toutes les initiatives en faveur du recyclage et du compostage et nous pensons qu’il existe là une marge de croissance importante pour ces deux activités. L’expérience internationale démontre toutefois que WTE, le recyclage et le compostage sont complémentaires et ce au détriment des centres d’enfouissement qui seront graduellement phased out en Europe à partir de 2011. Je le dis et le répète, en tant que citoyen responsable, nous venons de l’avant avec une installation de traitement de déchets sûre, renouvelable, durable.
La production d’énergie représente une valeur ajoutée découlant d’un sous-produit. Il n’existe pas une obligation de résultat et un volume fixé et inflexible. Cela dit, nous produirons le maximum possible et le proposerons au réseau de la CEB. Encore une fois, au risque de me répéter, WTE est le moyen le plus sûr et efficace de récupérer et de produire de l’énergie en provenance des déchets municipaux.

* Dans certains pays, les incinérateurs sont passés "au vert" et ces entreprises font aussi de la sensibilisation pour inciter la population à diminuer les déchets et à faire du tri sélectif. Envisagez-vous de telles actions à Maurice pour une maîtrise efficace des déchets dans le long terme ?

Tout à fait, à travers le monde l’industrie WTE soutient et encourage l’adoption du recyclage comme composante incontournable d’une stratégie à long terme de gestion durable des déchets. Contrairement à une idée fausse volontairement disséminée par certains de nos détracteurs, il n’existe aucune incompatibilité entre la technologie WTE et le recyclage. Gamma Energy est favorable au recyclage. Nous sommes prêts à soutenir toute initiative du gouvernement ou des collectivités locales dans ce sens. Il faut rappeler que dans le monde entier le WTE et le recyclage sont complémentaires.

* Le concept "d'électricité verte" est mal connu à Maurice. Comptez-vous avoir recours à la cogénération ou à la méthanisation, qui semble être plus efficace ?

La cogénération implique la production d’électricité et de vapeur. En Europe la vapeur est utilisée, entre autres, pour le chauffage des maisons. A Maurice, ce besoin n’existe pas. La méthanisation n’est pas par contre un procédé approprié pour le traitement de déchets municipaux.

* Le lieu où se situera l'incinérateur pose problème. Les spécialistes demandent que cela soit loin des zones habitées pour prévenir des risques en cas de problème ? Avez-vous un plan en cas d'accident pour évacuer la population ?

Il n’y a aucune raison qu’un incident, voire accident, de quelque nature que ce soit nécessite une quelconque évacuation de la population environnante. Comme dans toutes les autres centrales thermiques au moindre problème, il suffit d’appuyer sur un interrupteur pour stopper tout le processus. Nos installations ne sont aucunement une source de danger pour la population

* Bon nombre de polluants atteignent la flore et la faune. C'est un problème, compte tenu de l'environnement autour de la Chaumière. Que pensent vos experts à ce propos ? 

Le site de La Chaumière a été identifié par de nombreux consultants et experts internationaux tels que la firme CARLBRO pour abriter des installations comme un centre de valorisation de déchets ou encore un centre d’enfouissement. Ce projet dans la région ne date pas d’aujourd’hui. Il y a quelques années, la Mauritius Sugar Authority avait soumis un projet similaire sur les terrains de Médine dans la même région. L’EIA que nous avons soumis mentionne qu’à part la superficie de terrain nécessaire il n’y aurait aucun impact négatif sur la flore et la faune.

* Y aura-t-il un contrôle des incinérateurs au démarrage ?

Oui, nos installations seront équipées d’équipements de surveillance continue des émissions et de surveillance de la qualité de l’air en conformité avec les directives européennes et ce, dès le premier jour, des opérations.

* Avez-vous aussi planifié le contrôle de l'incinérateur dans le moyen et le long terme ?

Bien sûr, des dispositifs de contrôle de la pollution de l’air (APC) y seront. Les émissions seront sous surveillance constante et un échantillonnage systématique des déchets métalliques et de dioxines est prévu. Tout ce dispositif est en conformité avec la directive de l’Union européenne fixant les normes les plus strictes au monde dans le domaine. C’est pour cela que notre partenaire stratégique COVANTA Energy, le leader mondial dans ce domaine se chargera de l’ensemble des opérations et de contrôle des émissions.

* Comment envisagez-vous le contrôle des émissions aériennes, étant donné l'absence de spécialistes à Maurice ?

Nous soutenons totalement le contrôle par une équipe ou un laboratoire indépendant. Et même si nous pensons que cette initiative relève des autorités, Gamma Energy a proposé au gouvernement de soutenir ses initiatives pour développer les compétences et la capacité nécessaires à cet effet. En attendant Gamma Energy n’a aucun problème pour confier cette tâche à un laboratoire ou à un consultant international indépendant en conformité avec notre EIA et les directives européennes en la matière avec la collaboration du Directeur de l’Environnement. Notre installation WTE sera, par ailleurs, équipée d’un Continuous Emission Monitoring System dont les résultats seront transmis à la direction de l’Environnement. Une pratique courante aux Etats-Unis où les autorités fédérales exigent le calibrage régulier des systèmes de contrôle Les données leur sont transmises en détails.

* Le coût de ce genre de contrôle est élevé. Or, vous représentez une entreprise et vous devez faire des profits. Comment comptez-vous concilier ces deux aspects?

En tant qu’opérateur économiquement, socialement, citoyennement responsable, nous acceptons et intégrons totalement cette obligation qui ne nous pose aucun problème. Nous sommes des citoyens de ce pays, que nous aimons, et voulons que l’avenir de nos enfants s’y fasse en toute sécurité et en toute sérénité. Ceci n’est pas négociable.

* Il n'y a pas eu de dépassement de polluants toxiques au Québec grâce à l'utilisation du charbon actif. Allez-vous en utiliser ? Si oui, comment allez-vous contrôler le type de charbon employé et quelle serait votre source d'approvisionnement ?

 Oui, nous utiliserons ce procédé qui est à la base du processus strict de contrôle de la qualité de l’air. Le charbon actif est disponible sur le marché et sera importé et acheminé vers Maurice à cet effet.

* Est-ce que c'est vrai que l’incinérateur est supposé produire 20MW d’électricité mais à cause du type de déchets et du haut pourcentage d’humidité de ceux-ci, vous n'en produirez que 10 à 15 MW ?

C’est que dans notre projet nous avons prévu un générateur de 20MW et nous estimons que le potentiel calorifique des déchets atteindra cette capacité à l’avenir. Ceci dit, comme pour tout projet d’énergie renouvelable, nous serons sujets à des fluctuations, comme par exemple, en période de grosses pluies la valeur calorifique des déchets baissera, ce qui occasionnera une baisse de notre capacité de production d’énergie. Je répète que la technologie WTE est la manière la plus efficace, sûre, et propre de générer de l’énergie à partir des déchets municipaux.

* Selon un tract circulé par les opposants au projet d’incinérateur, « le coût au kilowatt/heure vendu au CEB sera de Rs 5.21, financé en partie par les fonds de Maurice Ile Durable (MID) contre environ Rs 3.75 des Independent Power Producers ». Est-ce que vous êtes d'accord avec eux ?

Comment voulez-vous que je réagisse à un tract de cette nature ? Notre projet est un projet d’énergie renouvelable et à travers le monde une prime y est attachée pour attirer les investissements. Pour rappel, la production d’électricité éolienne coûte au CEB Rs 7 le Kilowatt H à Rodrigues. Je peux vous dire que notre prix sera quasiment fixe pour une durée de 25 ans alors que celui des IPP est indexé au prix de l’huile lourde ou du charbon. Qui peut aujourd’hui dire quel sera le prix du pétrole et du charbon dans 25 ans ?

* Dans le cadre de l’éco responsabilité, avez-vous l’intention de transformer votre entreprise dans le long terme, que ce soit pour le compostage des déchets ménagers ou le traitement des matériaux lourds ?

Gamma a toujours été une compagnie innovatrice et c’est pour cela que nous venons de l’avant avec ce projet WTE qui représente une solution sûre, propre et efficace aux problèmes de la gestion des déchets à Maurice. Pour l’avenir, nous gardons toutes nos options ouvertes en tant qu’entreprise citoyenne et responsable.


« Notre projet est un projet d’énergie renouvelable et à travers le monde une prime y est attachée pour attirer les investissements. Pour rappel, la production d’électricité éolienne coûte au CEB Rs 7 le Kilowatt H à Rodrigues. Je peux vous dire que notre prix sera quasiment fixe pour une durée de 25 ans alors que celui des IPP est indexé au prix de l’huile lourde ou du charbon. Qui peut aujourd’hui dire quel sera le prix du pétrole et du charbon dans 25 ans ?… »


« Contrairement à une idée fausse volontairement disséminée par certains de nos détracteurs, il n’existe aucune incompatibilité entre la technologie WTE et le recyclage. Gamma Energy est favorable au recyclage. Nous sommes prêts à soutenir toute initiative du gouvernement ou des collectivités locales dans ce sens. Il faut rappeler que dans le monde entier le WTE et le recyclage sont complémentaires… »


« Des études récentes et réalisées par des organismes de contrôle, par exemple la Department for Environment, food and Rural Affairs, DEfRA d’Angleterre démontrent de manière non équivoque l’absence de lien de causalité entre la technologie WTE et des effets contraires sur la santé. Toutefois il faut reconnaître que l’acharnement de nos détracteurs à venir de l’avant avec des informations non fondées et sans preuves pour décrédibiliser notre projet ne facilite pas notre tâche d’explication… »


« La combinaison des avancées de la recherche, des normes internationales plus strictes et contraignantes et la mise en service d’une technologie moderne fiable de contrôle antipollution a permis à l’industrie de réduire les émissions à des niveaux négligeables. Aujourd’hui nous pouvons avancer que la technologue WTE ne comporte aucun risque pour la santé. Ce qui explique la recrudescence de l’implantation de telles installations modernes notée, ces dernières années, à travers le monde… »


« Nous sommes, avons été et serons toujours pour le dialogue en toute bonne foi et dans le respect mutuel. Malheureusement la voix réciproque n’est pas toujours vraie et vous en conviendrez de la pertinence de l’adage disant que « nul n’est plus sourd que celui qui ne veut point entendre ». Pas plus tard que cette semaine nous avons été assimilés à des criminels de guerre sans argumentation rationnelle encore moins sur des faits… »


« Nous souhaitons leur léguer une Ile Maurice durable avec, à la clé, une qualité de vie qui permette leur épanouissement. Comme tous nos compatriotes, nous sommes confrontés aux conséquences néfastes de notre mode de vie de notre société de consommation : embouteillages, pollution des centres d’enfouissement. C’est dans cette perspective qu’en nous basant sur des rapports officiels des autorités, nous sommes venus de l’avant avec notre projet qui apporte une solution aux effets néfastes du centre d’enfouissement de Mare Chicose… »

Mauritius Times 22 may 2009

 

Chers compatriotes,

Comme vous, nous sommes des mères et pères de famille aspirant à un avenir meilleur pour nos enfants et nos petits enfants dans un environnement sain, serein, sûr et équilibré. Comme vous tous, nous sommes des citoyens de la République de Maurice. Comme vous et vos enfants, nous aimons notre pays et partageons vos craintes pour le respect dû à notre environnement dans toutes ses composantes vitales pour notre survie.


Nous souhaitons que ce pays, qui est aussi le nôtre, se transforme en un pays où il fait bon vivre, à l¹abri des risques environnementaux liés entre autres à l’industrialisation, à l’urbanisation, la congestion routière ou encore les centres d’enfouissement tels Mare Chicose. Nous sommes conscients des conséquences liés à cette approche : Odeurs nauséabondes, infections respiratoires et cutanées, déplacement des populations, émissions de méthane (un gaz augmentant l’effet de serre 23 fois plus que le CO2), pollution de notre nappe phréatique par le lixivia, source de dioxine. Ce produit toxique est d¹ailleurs transporté sur nos routes et déversé dans la Baie du Tombeau... A partir de 2011, l’Europe a pris la décision de graduellement interdire (phase out) les centres d¹enfouissement et pour cause : Ils sont des foyers d’infection et source de prolifération des vecteurs que sont les rats et corbeaux entre autres.

Comme vous, nous sommes préoccupés par l’impact de la production des déchets et ses effets sur notre qualité de vie. Comme vous, nous sommes conscients qu’il est de notre devoir de tout mettre en oeuvre afin d’assurer la pérennité d’un développement économique et social durable, source de bien être pour nous tous. Comme vous, nous ne souhaitons pas qu’une production, ainsi qu’une gestion inconsidérée de nos déchets, débouchent sur la création de dépotoirs à l’instar de ceux de Madagascar, de Nairobi, du Caire, de Mumbai ou encore de Manille, réduisant à l’état de charognards des êtres humains subsistant du triage de nos immondices... Comme vous nous souhaitons appréhender de manière citoyenne et responsable notre style de vie, notre modèle de société et nos schémas de consommation qui doivent être revus dans la perspective de Maurice Ile Durable.

Nous demeurons animés par cet esprit citoyen de dialogue et de débat dans le respect du droit à la libre expression et d’accès à l’information complète équilibrée et impartiale. C’est pourquoi nous avons apporté notre contribution à toutes les plateformes appropriées, tout en prenant soin de respecter l’intégrité du Tribunal de l’Environnement devant lequel il y a actuellement une procédure d¹appel concernant notre projet Waste to Energy. Nous avons participé, de manière respectueuse, au droit à la différence, ouverte au dialogue, au débat ayant eu lieu autour du projet Waste to Energy, WTE, qui agite depuis un certain temps une partie de l’opinion publique, et relayés comme il se doit dans une société démocratique par les différents canaux appropriés.

Nous tenons à saluer ici les medias ainsi que la société civile pour leurs contributions respectives, du moins celles animées par un réel et sincère désir d’améliorer notre avenir en matière de protection de l¹environnement: un souci que nous partageons pleinement. C’est la raison pour laquelle nous continuons à penser, comme la majorité de nos compatriotes objectifs et sans agenda caché, que la technologie WTE demeure, en l’état actuel des choses, la solution de transition vers une société ou le recyclage ainsi que le compostage cohabiterons inévitablement avec le WTE. Car il demeure toujours un volume incompressible de déchets dont il faut disposer de la manière la plus sure, efficace et propre possible...

A travers le monde, dans les sociétés émergentes tout comme dans les sociétés les plus avancées, le triptyque recyclage, compostage et la valorisation des déchets constitue les piliers d’une gestion moderne et sure des déchets. C’est ce qui nous a également motivé à rendre accessible au plus grand nombre à travers notre site internet
http://www.gammaenergy.mu . Car nous nous sommes rendus compte que nos contributions dont celles de l’éminent spécialiste mondial le Pr Nick Themelis de l’Université de Columbia n’avaient, semble-t-il, pas droit de cité sur le portail de Maurice Ile Durable. Nous vous invitons par ailleurs a consulter les sites suivants:

1.
http://www.environment-agency.gov.uk/business/topics/waste/103220.aspx
2.
http://www.advisorybodies.doh.gov.uk/coc/munipwst.htm

C’est finalement la raison de cette lettre ouverte qui vous est adressée et qui nous l’espérons vous apportera un éclairage dépassionné de notre position.

Venons en donc aux éléments factuels de notre projet WTE

1 Recyclage, Compostage et WTE sont complémentaires
La collecte sélective et le recyclage doivent être privilégiés. Il existe donc une complémentarité prouvée entre le recyclage et WTE Nous saluons et soutenons le programme de compostage et de recyclage que mettent en action les autorités. Les pays où les niveaux de recyclage sont les plus élevés en Europe sont aussi les pays avec les plus hauts ratios de valorisation des déchets et les taux les plus faibles de mise en décharge. Ainsi, ces modes de traitement sont complémentaires dans l’objectif de réduire la mise en décharge. Les Etats membres de l’EU qui ont le plus efficacement réduit leur dépendance à la décharge l’ont fait en combinant recyclage, traitement biologique (c’est-à-dire compostage, méthanisation...) et Waste-to-Energy. En Europe, la contribution des usines d’incinération aux émissions de dioxines est de 0,07%.

2 WTE une Solution durable à la gestion de déchets à Maurice
Le projet WTE amènera une solution environnementale durable aux problèmes de gestion de déchets à Maurice. Nous connaissons tous les graves problèmes environnementaux qui existent à Mare Chicose et les risques que cela représentent : contamination de la nappe phréatique ainsi que le déversement de « leachate » à Baie-du-Tombeau dans des conditions douteuses.

3 Aucun risque de cancer lié aux émissions
En l’an 2000, le Comité de Cancérologie Anglais a publié une étude sur l’incidence des cas de cancers à proximité des usines d’incinération du Royaume-Uni. Cette étude a conclu que: « le risque potentiel de cancer dû à la proximité des incinérateurs municipaux était extrêmement bas et probablement pas mesurable par les techniques épidémiologiques les plus avancées ».

4 La valorisation énergétique des déchets contribue à la prévention du risque climatique
Notre projet WTE est considéré comme un « Clean Development Mechanism » sous le protocole de Kyoto dont Maurice est signataire. La valorisation énergétique des déchets évite les émissions de CO2 et de méthane provenant des décharges (le méthane étant 21 fois plus contributif que les émissions de CO2 équivalentes). La valorisation énergétique des déchets contribue aussi à la protection du climat par la substitution aux énergies fossiles dans les centrales énergétiques classiques.

5 Déchets = Source d’énergie renouvelable
Le WTE est l’une des technologies le plus fiable et réelle alternative de production d’énergie pour réduire les émissions de CO2 et limiter le recours aux énergies fossiles. L’énergie produite à partir des déchets se substitue à l’énergie fossile importée, utilisée par les centrales thermiques.

6 WTE Gamma Energy = Réduction de l’émission de CO2 et de dioxines
Pour la première fois à Maurice, un a Continuous Emissions Monitoring System? sera utilisé afin de « monitor critical emissions and provide a permanent record for Government regulators to assess project performance against standards »

Notre projet WTE :

1  Réduira l’émission de carbone par environ 150,000 tonnes de CO2 par an
2  Il contribuera à effectivement réduire le taux d’émission de dioxines en provenance des déchets médicaux aujourd’hui incinérés
    sans aucune précaution et dont les émanations sont rejetés à l’air libre...


WTE est la solution de transition et d¹avenir en toute sécurité pour le traitement et la valorisation énergétique des déchets

Chers compatriotes,

Comme vous, nous croyons qu’il est vital que notre pays développe une nouvelle approche par rapport son modèle de consommation et à sa politique environnementale. Avec Maurice Ile Durable, les autorités lancent un message clair : Gamma Energy et son projet WTE rejoint cette vision au niveau de la gestion et de la valorisation des déchets et propose une solution pour un avenir meilleur.

Comme vous nous aimons notre pays, comme vous nous souhaitons le léguer à nos enfants et petits enfants avec un environnement global meilleur que celui que nous subissons aujourd’hui l’émission de carbone découlant de la congestion routière, notre lagon et notre nappe phréatique quotidiennement exposés aux émanations de Mare Chicose.

Comme vous nous sommes convaincus que notre pays a besoin d¹une révolution culturelle en ce qui concerne notre approche globale. Le WTE apporte une solution moderne sure et durable à la problématique des déchets à travers une valorisation énergétique tout en favorisant une approche privilégiant le recyclage et le compostage.

C’est pour cela que nous nous y sommes engagés en tant qu¹entreprise et citoyens responsables.

La Direction et toute l'équipe de Gamma Energy