Maurice île durable

Incinérateur à La Chaumière:Joël de Rosnay crie au scandale

Joël de Rosnay a confirmé son opposition au projet d'incinérateur de déchets à La Chaumière en décembre dernier, alors qu'il intervenait en visioconférence lors d'un débat sur le projet Maurice île durable au Lycée des Mascareignes. Le conseiller spécial du Premier ministre, Navin Ramgoolam, blâme même le gouvernement qui, à ce jour, continue de soutenir ce projet hautement controversé. " Il n'est pas normal qu'on installe un incinérateur sans filtre à côté des populations", soutient-il tout en indiquant qu'il a prévenu Navin Ramgoolam quant aux risques de santé qui y sont liés.

"Scandaleux", c'est ainsi qu'il qualifie à décision de construire une incinérateur à La Chaumière. " J'ai envoyé au Premier ministre, Navin Ramgoolam, un rapport de 300 pages. J'ai envoyé ce rapport fait par la Commission européenne montrant le taux de cancer autour des incinérateurs sans filtre ", fait-il ressortir dans son intervention dans une salle remplie de jeunes lycéens.

Un élément qui vient conforter les craintes des habitants des quartiers avoisinants, car dans leurs nombreuses représentations faites aux autorités, ainsi qu'au promoteur, ils avaient soulevé la question de rejet de dioxine. La dioxine est en effet un des polluants, de surcroît toxiques, que l'incinérateur de déchets produira et rejettera dans l'air. " Et quand on la respire, ça donne du cancer ", rappelle Joël de Rosnay qui, visiblement, ne semble pas comprendre la démarche des autorités de vouloir aller de l'avant avec ce projet.

Le projet d'incinérateur de déchets fait d'ailleurs l'objet d'une contestation au Tribunal de l'Environement. Les habitants de la région de la Chaumière protestent contre l'octroi d'un permis Environnement Impact Assessment (EIA) au promoteur du projet, Gamma-Covanta qui, en même temps, se prépare à finaliser un accord concernant la vente d'électricité avec le Central Electricity Board (CEB) et également pour l'obtention de 300 000 tonnes de déchets du gouvernement.

Joël de Rosnay n'en est pas à sa première sortie contre l'incinérateur de la Chaumière. Lors d'une de ses interventions sur Radio One, il avait invité les habitants à protester contre le projet. Cette fois, ses propos devant cette jeune assistance ressemble à un coup de pavé dans la mare, et ce deux semaines de son retour au pays qui coïncidera avec la semaine de Maurice île durable prévue entre le 14 et le 20 mars prochain. Ce sera sans doute l'occasion pour lui de rencontrer le Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui le 29 janvier dernier, qu'il comptait rencontrer Joël de Rosnay pour discuter de certains dossiers, dont l'incinérateur de déchets et la centrale à charbon prévue à Pointe aux Caves, à moins de 500 mètres des zones résidentielles.

L'extrait de son intervention, d'une durée de 1 minute et 49 secondes, est actuellement disponible sur Internet depuis mercredi. sur le lien: http://wwww.youtube.com/watch?v=yf92EknJ9Q&layer_token775bfba9394452de

Extraits de la visioconférence de Joël de Rosnay

Je vous dis, pour moi, le pire, vous le savez sans doute, on va construire à l'île Maurice un projet de construction… Un incinérateur à ordures qui est fait par une entreprise qui s'appelle Gamma-Covanta, qui est peut être près de chez vous là…

Vous madame, juste à côté de chez vous (Il montre le doigt l'assistance)

Cet incinérateur n'est pas prévu parce qu'il n'y a pas assez d'argent pour que les déchets toxiques soient vitrifiés et éliminés. Il n'y a pas de filtre. Et quand on brûle les chlorure d'une île venant de tous les déchets qu'on va brûler, ça fait de la dioxine. Et la dioxine, on la respire. Et quand on la respire, ça donne du cancer.

J'ai envoyé au Premier ministre, Navin Ramgoolam, un rapport de 300 pages. J'ai envoyé ce rapport fait par la Commission européenne montrant le taux de cancer autour des incinérateurs sans filtre. Eh bien à Maurice, on va construire un incinérateur sans filtre à côté de chez vous.

Moi je trouve ça scandaleux.

- Scandaleux !

- Vous aurez à aller dans la rue pour manifester

- Pas d'incinérateur ! Pas d'incinérateur ! (Il lève les bras, faisant semblant de manifester, rires…)

Je sais qu'il y a des gens qui l'ont fait. Quand j'ai dit ça à la radio, je me suis fait très mal voir. Mais je le dis parce que je le pense. Ce n'est pas normal qu'on installe un incinérateur sans filtre à Maurice à côté des populations.

Donc, voilà, les déchets toxiques, c'est un gros problème. Il faut les retraiter, les recycler, les filtrer… Ça c'est un problème de responsabilité gouvernementale. Il n'y aura pas d'île durable si on ne fait pas ça. Et je me tue à le dire au Premier ministre et à ses ministres. Il faut absolument le faire.

Semaine MID du 14 au 20 mars

Plusieurs activités seront au menu à l'occasion de la semaine Maurice île durable (MID), qui sera célébrée entre 14 et le 20 mars prochain. Le Conseil des ministres a, vendredi, entériné le programme d'activités qui sera marqué par la présence de plusieurs spécialistes dans le domaine de l'énergie et de l'environnement, dont Joël de Rosnay, Richard Reynolds, auteur du best-seller Guerilla Gardening: A Handbook for Gardening without Boundaries, ou encore le Professeur Steffen Lehmann, responsable du dossier du développement urbain durable à l'UNESCO pour les régions d'Asie et du Pacifique. Les principales activités annoncées sont ainsi, (i) la tenue d'une exposition au Rajiv Gandhi Science Centre d'objets provenant de l'Exposition Pôle Nord Pôle Sud - Les Scientifiques en Alerte de la Cité des Sciences de Paris ; (ii) l'organisation d'un colloque à l'Université de Maurice avec la participation des représentants de l'Université de Compeigne de France ;

(iii) le lancement, par le Prof. Joël de Rosnay, d'un site interactif Maurice île Durable, qui servira de forum grand public sur ce sujet; (iv) la visite du spécialiste en environnement Richard Reynolds qui participera à un forum interactif avec les étudiants, les jeunes, les ONG et les organisations féminines ; (v) l'organisation par le British Council d'un atelier de travail à l'intention des opérateurs économiques du secteur touristique et industriel et d'autres responsables du secteur privé sur le thème Climate Change and Corporate Social Responsibility ;

(vi) l'organisation par le BOI d'un séminaire sur le thème Energy Efficient and Green Buildings avec la participation du Prof. Steffen Lehmann responsable du dossier du développement urbain durable à l'UNESCO pour les régions d'Asie et du Pacifique.

Le Week End 1 mars 2009