Ile Maurice: CT power - Impacts et conséquences d'une centrale électrique utilisant du charbon à Albion

Kalei Lutchmanen

23 Juin 2010 – l’Express


Port Louis — La construction d'une centrale électrique CT Power à Albion comporte des risques pour l'environnement. Réactions de représentants d'Ong...

Karim Jaufeerally de l'Institute of Environmental and Legal Studies (IELS) est d'avis que ce sera une assez grosse centrale et qu'un taux élevé de charbons devra donc être utilisé. «Cela engendra des embouteillages au niveau du trafic routier puisque le transport du charbon se fera de manière régulière. De plus, Albion est déjà un endroit hautement résidentiel.»

Par ailleurs, Karim Jaufeerally estime que le taux de pollution qui émanerait d'une telle centrale repose sur la qualité de charbon qui sera utilisé. «Un charbon de qualité supérieure contiendra moins de soufre et réduira le taux de pollution.»

Il a aussi fait ressortir que la fumée noire qui sera produite par la centrale contient des particules qui peuvent être néfastes à la santé publique. De plus, il est aussi question de cendres et l'on ne sait toujours pas où elles seront déversées. Karim Jaufeerally fait ressortir qu'énormément d'eau sera nécessaire pour refroidir la chaudière et se demande : «Où sera rejetée cette eau usée?»

Toutefois, le porte-parole de l'IELS a aussi souligné que dans les années à venir, le prix du charbon risque d'augmenter rapidement en tenant compte du prix des produits pétroliers qui n'a cessé de grimper ces derniers temps. «Une augmentation du charbon sur le marché international coûtera cher à l'économie de Maurice et les consommateurs devront payer l'électricité plus cher.»

Par ailleurs, ajoute notre interlocuteur, ce projet va à l'encontre du programme Maurice île Durable (MID), qui a pour tâche de promouvoir l'utilisation des énergies renouvelables.

Adi Teelock, porte-parole de la Platform Moris Lanvironnman (PML), abonde dans le sens de Karim Jaufeerally en ce qui concerne l'implantation des centrales à charbon qui selon elle, sont très polluantes et participent grandement au réchauffement climatique. «Leur implantation est une source de danger pour la santé humaine et l'environnement. L'implantation de centrales de grande capacité réduit considérablement les chances de voir éclore des unités utilisant des sources d'énergie propres et renouvelables.»

Tout cela va à l'encontre de l'article 6 de la Charte Maurice Environnement du PML qui demande d'assurer «la réduction de notre dépendance sur les sources d'énergie fossiles au profit des sources d'énergie propres et renouvelables».

Cependant, Adi Teelock a souligné que cette partie du littoral ouest sera complètement défigurée par la centrale dont la cheminée sera placée à quelques dizaines de mètres seulement du phare historique de Pointe-aux-Caves. Elle est d'avis que diverses Ong environnementales ne manqueront sûrement pas de commenter ce projet. Elle estime que le délai accordé au public pour commenter des rapports EIA de certains projets, comme celui-ci, qui est de trois semaines seulement, est trop court.