Développement hôtelier dans le sud, Véranda Group of Hotels: Le premier hôtel de Bel Ombre prend forme 


Retour: Nouvelles Locales 

Le Véranda Group s'est spécialisé jusqu'à l'heure dans des petits et moyens hôtels de charme comme le Paul et Virginie à Grand Gaube avec vue sur les îles du nord, le Palmar Beach Resort sur la côte est, le Marina à Anse la Raie, le Coin de Mire Hotel surplombant le lagon de Bain Boeuf et le Véranda Hotel à Grand Baie qui a inspiré le nom de ce groupe qui se positionne dans notre paysage touristique avec son projet à Bel Ombre. Ce sera donc son sixième hôtel mais qui placera le groupe dans une gamme supérieure, celle des quatre étoiles avec golf, spa et, en plus, l'arrière-pays majestueux du sud pour l'écotourisme.

M. Jean-Michel Pitot, directeur du groupe Véranda, est bien avancé dans son projet, dont la demande pour le permis EIA a déjà été déposée au ministère de l'Environnement. M. Pitot insiste sur le parti-pris adopté sur la préservation du site, d'autant plus que le lagon existant se prête adéquatement aux activités nautiques. Il n'y aura donc ni ski lane ni dragage du fonds marin. "Ce qu'on a comme plage et mer nous suffit et il n'y aura aucune manipulation de la zone côtière", rassure M. Pitot. Par ailleurs, contact a déjà été pris avec l'école hôtelière pour la formation des futurs employés qui seront, pour la plupart, des habitants du village de Bel Ombre et des environs. Le faible taux de remplissage dont souffrent actuellement les hôtels de Maurice ne l'inquiète-t-il pas, d'autant plus qu'il y aura cinq nouveaux établissements à Bel Ombre, l'un à côté de l'autre ? M. Jean-Michel Pitot y a déjà réfléchi : "c'est le golf qui fera la différence. Nous ne sommes pas de nouveaux venus sur le marché et nous misons sur des partenariats avec des "tours opérators" européens. Nous avons un réseau qui est prêt à s'aventurer avec nous. On ne va pas vendre une chambre d'hôtel de plus mais développer un vecteur commercial s'articulant autour de la plage, du golf, du spa et de la nature sauvage du sud".

L'investissement est de poids, soit Rs 800 millions, pour un hôtel de 160 chambres qui sera construit sur 17 arpents à partir d'octobre prochain et dont l'ouverture est prévue pour la fin de 2004. Les bars et restaurants seront montés en petits kiosques et c'est sur un petit air africain que se déploieront les ailes du nouveau fleuron du Véranda Group. Beaucoup de bois donc et de matières brutes pour cet hôtel qui n'a pas encore de nom et qui veut miser sur la différence tant en terme de produit que de la facture architecturale. Attendons voir…

Le Week End 20 juillet 2003