75% des coraux sont morts au nord de Rodrigues


Retour

Le récif coralien dans différents endroits de la région nord de Rodrigues se trouve dans un état de blanchissement. 75% des coraux sont morts dans la région Nord, à l'ouest de Port Mathurin, plus précisément entre l'Ile au Fou et l'Ile Hollandais. Au début du mois de mars, lors d'une plongée d'investigation autour de l'île, l'équipe de Shoals Rodrigues a fait cette découverte. C'est le premier cas enregistré dans l'île.

Ces coraux recouverts d'algues ont été décolorés et sont devenus blanc. Dans encore quelques semaines, ils commenceront à se briser, indique Sabrina Meunier, membre du personnel de Shoals Rodrigues. Elle a assisté le Dr John Turner de l'Université des Pays de Galles et Emily Hardman, Visiting Coral Specialist du même institut lors de ces études effectuées dans le lagon autour de l'île. Ceux-ci ont sillonné le lagon afin d'évaluer l'étendue de ces dégats. Selon leurs analyses, les coraux dans les zones sud et ouest ne sont pas concernés par ce phénomène.

ĢIn fact, corals are particularly delicate, and high sea temperatures, excessive amounts of ultra violet radiation from sun light, or toxic algae can cause the coral to become stressed, and ultimately die. A combination of several or all of these factors may have led to this incident. Corals prefer water temperatures between 23 and 28°C, but during the last two weeks of February temperatures above 30 were recorded as well as a build-up of phytoplankton (plancton végétal) ";, explique Sabrina Meunier. Les examens de ces sites se poursuivront par Shoals Rodrigues pour évaluer la propagation de ce problème sur les coraux.

Le réchauffement de la planète semble influencer le phénomène El Nino. Durant ces dernières décennies, ce phénomène est apparu plus fréquemment et avec plus d'ampleur. Il endommage gravement le récif-corallien des Seychelles, des Chagos, des Maldives et du Sri Lanka, lorsque la température de la surface de la mer a commencé à s'élever au-dessus de la normale en 1998. Si cela persiste, environ 40% des récifs coraliens seront détruits vers l'an 2028, prévoit la US-based National Oceanic and Atmospheric Administration.

Depuis le début de cette année, les effets de blanchissement des coraux ont été répertoriés dans l'Océan Pacifique et le récif-barrière de la Nouvelle Calédonie. Pour Shoals Rodrigues, dû aux menaces que subissent les coraux à travers le monde, pour cause de pollution et d'autres désastres, la protection des récifs est d'autant plus une priorité au niveau local.

Par ailleurs, à travers le monde, environ 25% des récifs ont été dévastés par les mêmes effets, a-t-on appris. Dix régions sont considérées comme les plus importantes, de par leur biodiversité, leur endémicité et le degré de dommage encouru, à savoir, au sud des Mascareignes - avec Maurice, Rodrigues et la Réunion - placés en quatrième position après les Philipinnes, le Golf de Guinée et l'Indonésie.

Concernant Rodrigues, les études menées par Shoals Rodrigues, en collaboration avec Rodrigues Underwater Group, le Fisheries Protection Service, la Fisheries Research and Training Unit, ainsi que la National Coast Guard indiquent que les coraux sont sains et que leur recouvrement est supérieur aux autres. 140 espèces ont été identifiés par les deux experts Dr. John Turner et Dr. Doug Fenner dans le lagon et en dehors du lagon de Rodrigues en septembre 2001, au cours d'un atelier de travail axé sur la biodiversité marine.

L'équipe de Shoals Rodrigues, une ONG mauricienne épaulée par deux biologistes britanniques, se consacre à recueillir des informations sur le lagon et la mer rodriguaise afin d'améliorer la gestion des ressources marines et de protéger la biodiversité et la santé de l'écosystème marin. Elle se spécialise dans la recherche marine, l'éducation et la formation marines. Des projets scientiques sont en chantier concernant le taux de plancton animal dans la mer rodiguaise, le suivi de l'état du récif corallien à Rodrigues, la sédimentation dans notre lagon et aussi la pêche à Rodrigues.

Situé à Pointe Monier, le centre de Shoals Rodrigues offre des cours sur la biologie marine, les premiers secours, ainsi que la natation aux pêcheurs à travers l'île. Les jeunes entre 14 et 20 ans sont initiés à la découverte de l'environnement marin au cours des séances de natation, de plongée en apnée avec bouteille. Pour les petits, à travers des visites mensuelles aux écoles primaires, Shoals Rodrigues leur procure des jeux, des livres et vidéo-cassettes, afin de les sensibiliser sur l'importance de l'environnment marin.

Le projet Shoals Rodrigues, démarré en mars 2001, est soutenu par différentes organisations telles que le UNDP GEF Small Grants Programme, la British High Commission, National Environment Fund, Rogers Environment Fund et l'Union Européenne.

21 Avril 2002

Le Week End