Gestion des îlots Ile-Plate et îlot-Gabriel à l'AHRIM pour des projets d'écotourisme


Retour: Nouvelles Locales

L'Ile-Plate et l'îlot-Gabriel ont été alloués à l'Association des Hôteliers de l'Ile Maurice (AHRIM) pour entreprendre des projets d'écotourisme. C'est l'une des décisions prises au Conseil des ministres, hier. Les autres îlots, à savoir Ile-aux-Vacoas, Ile-aux-Fouquets, îlot-Mariannes, Rochers-des-Oiseaux et l'Ile-aux-Fous ont été alloués à la Mauritius Wildlife Foundation et l'Ile-aux-Oiseaux a été octroyée à Green Valley Resort. Le ministère de l'Environnement et la police se propose d'adopter l'îlot-Bernaches. Cette décision fait partie de l'une des recommandations de la Task Force instituée pour examiner et évaluer les causes de la dégradation des 49 îlots autour de Maurice et de proposition de mesures à court et à long termes pour la restauration, la protection et la gestion de ceux-ci, résultant en la mise place d'un Islets National Park. Dans une déclaration au Mauricien, hier soir, le ministre de l'Environnement, Rajesh Bhagwan, rassure: "Nous voulons offrir des îles cinq étoiles aux Mauriciens et cela sous contrôle."

" Dès mon arrivée aux affaires en septembre 2002, j'ai constaté avec beaucoup de tristesse, l'état déplorable des îlots autour de Maurice. Trop longtemps nos îles ont été pillées", affirme Rajesh Bhagwan. Il souligne que cette décision qui sera ratifiée la semaine prochaine nécessitera un Memorandum of Understanding, élaboré par les ministère de l'Environnement, du Logement, du Tourisme et la police, lequel sera avalisé par le State Law Office.

Ainsi au début de 2001, un rapport a été soumis au Conseil des ministres sur "la dégradation alarmante des îlots", résultant sur l'institution d'une Task Force pour examiner toute la question.

Le rapport de la Task Force ayant été soumis le 1er juin 2001, celui-ci avait fait l'objet de discussions au Conseil des ministres en vue d'en ratifier les recommandations. Une des mesures à long terme consiste à mettre en place un Islets National Park pour seize îlots et porte sur le développement d'un plan stratégique par un comité interministériel pour ces îlots.

Réserves naturelles

L'un des premières tâches du comité interministériel était de considérer la création d'un Islets National Park. Dans ce contexte, M. Bhagwan déclare qu'il a été informé par le ministère de l'Agriculture que sept des seize îlots sont déjà classifiés réserves naturelles en vertu du Forest and Reserves Act et que celles-ci ne pourraient faire partie du Islets National Park.

Mais, M. Bhagwan rassure que des actions seront initiées par le ministère de l'Agriculture et des Ressources naturelles pour apporter des amendements au Forest and Reserves Act 1983 en vue d'assurer un meilleur contrôle de l'accès à ces îlots, classifiés réserves naturelles. Il fait remarquer que la gestion de ces îlots confiée aux services forestiers sera octroyée au National Park and Conservation Service/Islets National Park.

A sa réunion du 20 juillet 2001, le Conseil des ministres était informé de la décision d'accorder la gestion de l'Ile-de-la-Passe au ministère des Arts et de la Culture en vue de restaurer son patrimoine historique et culturelle. "Le National Heritage Trust Fund (NHTF) propose que l'Ile-de-la-Passe soit protégée et gérée comme patrimoine national, cela d'autant plus que la question a été soulevée avec l'UNESCO", souligne-t-on à l'Environnement. Ainsi, seuls huit îlots restants pourront faire partie du Islets National Park, sous le Wildlife and National Park Act 1993.

A la lumière d'un Management Plan sur les îlots, le comité interministériel recommande que la gestion de quinze îlots, à l'exception de l'Ile de la Passe, soit accordée à des organisations et au secteur privé en vue de prevenir ceux-ci de la dégradation et faciliter la tâche du gouvernement.

Le comité interministériel après consultation avec le ministère de l'Agriculture, ainsi décidé d'allouer l'Ile-Plate et l'îlot-Gabriel à l'AHRIM qui y entreprendra des projets d'écotourisme; les autres îlots - Ile-aux-Vacoas, Ile-aux-Fouquets, Ilôt-Mariannes, Rochers-des-Oiseaux et l'Ile-aux-Fous sont alloués à la Mauritius Wildlife Foundation et l'Ile-aux-Oiseaux octroyée à Green Valley Resort.

S'agissant de l'Ilôt-Bernache, située à Grand-Gaube, l'Environnement et la police envisagent de la réhabiliter conjointement en vue de pourvoir des infrastructures nécessaires aux campeurs et pique-niqueurs. La sécurité et l'entretien y seront assurées pleinement.

 

Le Mauricien 23 mars 2002