Projet Islets National Park: Le gouvernement opte pour une gestion déléguée des îlots


Retour: Nouvelles Locales

La gestion des îlots, faisant partie du projet Islets national Park, sera confiée à des partenaires privés. Sur les huit îlots concernés, île Plate, île aux Oiseaux et îlot Gabriel seront alloués pour des projets d'écotourisme assuré par l'Association des hôteliers de l'île Maurice (AHRIM) et Green Valley Resort alors que le reste sera entretenu par la Mauritius Wildlife Foundation. Cette décision a été prise par le Conseil des ministres, vendredi, sur la base des recommandations de la Task Force instituée pour évaluer et déterminer les causes de la dégradation des 49 îlots autour de Maurice. Dans une déclaration à Week-End, hier matin, Rajesh Bhagwan, ministre de l'Environnement, a soutenu que cette décision viendra mettre un terme au "laisser-aller" ayant prévalu sur les îlots depuis ces dernières années et le but du gouvernement, dit-il, est d'en faire des 5-Stars Islets. Un Memorandum of Agreement sera bientôt finalisé pour déterminer le cahier des charges de ceux pressentis dans le cadre de ce projet.

Institué pour élaborer un plan stratégique en vue de la réhabilitation de seize îlots en 2001, le comité ministériel, placé sous la présidence du ministre de l'Environnement, avait préconisé la création d'un Islets National Park comprenant, dans un premier temps, seize ilots. Sept ilots déjà décrétés réserves naturelles ne faisaient pas partie de ce projet. L'île de la Passe, qui abrite des monuments historiques, avait également été exclue de ce projet vu qu'elle avait été allouée au National Heritage Board à travers le ministère des Arts et de la Culture.

"Trop longtemps, les îles autour de Maurice ont été pillées et laissées dans un état d'abandon total. Dès mon arrivée au ministère, j'avais à cur ce projet, qui est de réhabiliter ces îles, leur rendre leur cachet naturel et de les transformer en des 5-Stars Islets. Aujourd'hui, nous avons traversé une étape importante après le travail effectué par la Task Force et l'élaboration d'un plan stratégique. Certains vont se demander pourquoi avoir choisi des partenaires en dehors du gouvernement, mais il faut surtout souligner que nous avons choisi des partenaires et des organisations responsables pour aller jusqu'au bout de ce projet", explique Rajesh Bhagwan.

Le Conseil des ministres, qui s'est réuni vendredi, a approuvé la décision de confier la gestion des îlots à des partenaires privés. Sur les huit îlots retenus pour faire partie du Islets National Park, cinq seront confiés à la Mauritius Wildlife Foundation (organisation très connue dans la préservation de l'environnement), à savoir île aux Vacoas, île aux Fouquets, île aux Mariannes, Rocher des Oiseaux et Ile aux Fous. L'îlot Gabriel et l'île Plate ont été alloués à l'AHRIM et selon le plan établi, le premier îlot sera converti en réserve naturelle; le second sera réhabilité en vue de la mise en place d'un projet d'écotourisme. Le seul promoteur privé retenu dans le cadre de ce projet est Green Valley Resort. Cette société, qui gère le Domaine du Chasseur et dont le président est Alain O'Reilly, compte initier un gros projet d'écotourisme dans le sud de l'île. L'île aux Oiseaux, située dans la région de Grand-Port et dotée d'un potentiel pour abriter les plantes endémiques, fera ainsi partie de ce projet intégré.

Cependant, le ministre de l'Environnement précise qu'un Memorandum of Agreement concernant la gestion de ces mêmes îlots sera paraphé avant qu'ils ne soient confiés aux partenaires cités plus haut. Ce mémorandum déterminera le cahier des charges des organisations concernées pour ce qui est de la gestion, la restauration et la protection des îlots. "Ce mémorandum sera bientôt établi. Il sera élaboré avec la participation de toutes les parties concernées, c'est-à-dire le ministère de l'Environnement, ceux du Logement et du Tourisme ainsi que la police, avant d'être transmis au State Law Office pour être avalisé. Nos partenaires seront appelés à respecter les termes de l'accord sur une période déterminée et l'accord pourrait être renouvelé à partir des résultats obtenus. Dans le cas des réserves naturelles, un joint memorandum of agreement sera établi entre les organisations concernées et le National Parks and Conservation Service ainsi que le service des bois et forêts du ministère de l'Agriculture. le suivi sera assuré par un comité de gestion, comme c'est le cas pour l'île aux Aigrettes. Le travail effectué là-bas, je dois dire, nous a inspirés à adopter ce plan stratégique", devait-il indiquer.

Par contre, l'îlot Bernache, situé sur les côtes de Grand-Gaube, sera réhabilité par le ministère de l'Environnement, avec la collaboration de la police et de la National Coast Guard. "Nous avons un gros projet de réhabilitation pour l'îlot Bernache. Nous envisageons d'aménager toutes les facilités nécessaires pour les visiteurs voulant organiser des pique-niques ou des campings ainsi que pour les touristes. Cependant, la gestion de l'île se fera par le ministère et la police afin qu'elle ne subisse pas le même sort que les nombreuses îles ont connu suite au passage de nombreux visiteurs", soutient le ministre.

 

Le Week End 24 mars 2002