Le Dr Abungu de l'UNESCO : " Le Morne mérite amplement une place au Patrimoine Mondial "


Retour: Nouvelles Locales / Patrimoine Mauricien

" Le Morne est un lieu extraordinaire tant en termes de mémoire et d'identité pour Maurice que pour le monde entier. C'est pourquoi nous allons recommander qu'il soit effectivement inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO ". Ces propos nous ont été tenus, hier, par le Dr Abungu, expert qui a été envoyé à Maurice par l'UNESCO en compagnie du Pr Edroma, pour se pencher sur l'éventualité de cette inscription. Qui semble maintenant en bonne voie de concrétisation.

Au cours de ces deux dernières semaines, le Dr Abungu et le Pr Edroma, qui quittent Maurice aujourd'hui, se sont penchés en détail sur le dossier du Morne et des Gorges de la Rivière Noire. Ce à la demande de l'UNESCO, dans le processus d'évaluation des sites en vue de la soumission d'un dossier complet d'inscription sur la liste du Patrimoine Mondial. Outre des contacts au niveau de l'Université de Maurice et des ministères des Arts et de la Culture et de l'Education, les deux experts ont aussi effectué des visites extensives sur les sites et aux alentours, et ont notamment séjourné dans le village du Morne. " Nous avons ainsi pu constater, par nous-mêmes, à quel point c'est un lieu important, un lieu très spécial en termes de mémoire et de création d'identité au sein de la population multiculturelle de l'île Maurice. Nous avons été très impressionnés ", nous déclare le Dr Abungu.

Certes, ils ont aussi pu constater qu'un certain nombre de " développements " ont été effectués sur les flancs de la montagne. " Mais quand vous mettez dans la balance l'importance autant historique que symbolique que revêt ce lieu, cela ne saurait empêcher qu'il soit inscrit au Patrimoine Mondial. Car au-delà de l'aspect local, il nous semble aussi que Le Morne a une signification très importante pour le sud-ouest de l'océan Indien, pour l'Afrique et pour le reste du monde. Le Morne peut certainement être comparé avec d'autres lieux d'importance mondiale ", affirme le Dr Abungu.

C'est donc dans ce sens que s'orientera le rapport détaillé que son collègue et lui remettront à l'UNESCO au plus tard à la fin d'août. " Oui, nous allons certainement recommander que Le Morne soit inscrit au Patrimoine Mondial ", confirme le Dr Abungu. Le gouvernement mauricien pourra ainsi, en février 2005, soumettre officiellement son dossier de demande qui sera préparé avec l'aide de ces deux experts, dossier qui sera examiné par un comité devant se réunir en Afrique du Sud en juillet 2005. Maurice saura alors si Le Morne figurera au Patrimoine Mondial.

Au cours de leur séjour, le Dr Abungu et le Pr Edroma se sont aussi penchés sur le cas des Gorges de la Rivière Noire. " C'est un lieu fantastique, qui a de surcroît de nombreux points communs avec Le Morne. D'une part, les deux sites partagent une biodiversité très intéressante. 85 espèces endémiques ont été recensées au sommet du Morne, et plus de 160 aux Gorges de la Rivière Noire. D'autre part, il semble y avoir un lien direct au niveau du marronnage. Il n'y a maintenant plus de doute qu'il y a eu des esclaves-marrons au sommet du Morne. Et il y a aussi, dans les gorges, des lieux qui semblent montrer une occupation par des marrons. Ce site pourrait donc légitimement aspirer aussi à une inscription ", révèle le Dr Abungu.

La mission de ces deux experts se termine donc sur une note très encourageante pour le dossier du Morne. Pour considérer celui de l'Aapravasi Ghat, deux autres experts de l'UNESCO devraient être à Maurice en septembre prochain.

Le Week End 25 juillet 2004