Bel-Ombre devient le premier village balnéaire


Retour: Bel Ombre / Nouvelles Locales

Le coup d'envoi au premier projet de développement hôtelier intégré du pays sera donné demain en grande pompe. Il mobilisera plus de Rs 4 milliards d'investissement.

Le projet global comprend cinq hôtels, 75 Villas, une dizaine de chalets, de même qu'un parcours de golf dans la région de Bel-Ombre.

Après presque deux années de gestation, le concept de zone touristique intégrée franchira demain une étape déterminante.

C'est demain en effet qu'aura lieu le lancement officiel du premier Integrated Resort Scheme sur la plage publique de Bel-Ombre. C'est dans cette région du Sud-Ouest que le premier projet de ce type verra le jour.

Pour marquer l'événement d'une pierre blanche, le Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth, le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Paul Bérenger, et les ministres Alan Ganoo, Mukeshwar Choonee et Nando Bodha, participeront à ce lancement officiel.

Le concept d'un Integrated Resorts Scheme comprend un ou plusieurs hôtels sur un même site. L'autre composant majeur - et c'est ce qui fait la nouveauté du concept - est la présence, à proximité, des villas haut de gamme destinées à être vendues à une clientèle internationale. Selon la législation prévue spécifiquement à cet effet, les villas devraient se vendre à Rs 15 millions ($ 500 000) l'unité au minimum.

L'Integrated Resort Scheme de Bel-Ombre sera le premier projet de ce genre à voir le jour à Maurice et sera, sans risque de se tromper, le premier développement hôtelier de cette envergure dans le pays.

Le projet global comprend la construction de pas moins de cinq hôtels, de 75 villas, d'une dizaine de chalets et d'un parcours de golf. L'investissement requis pour le développement du parc hôtelier uniquement dépasse la barre des Rs 4 milliards.

Plusieurs groupes mauriciens et étrangers sont sur la ligne de départ pour des développements hôteliers. Le groupe Food and Allied Industries Ltd (FAIL) en partenariat avec la propriété sucrière de Bel-Ombre y construira un hôtel de 155 chambres au coût de Rs 225 millions.

Le groupe Rogers, en partenariat avec Bel-Ombre toujours, construira pour sa part un établissement de 150 chambres pour un investissement de Rs 700 millions.

Les groupes FAIL, Rogers et Bel-Ombre, combineront leurs efforts pour l'aménagement d'un parcours de golf à proximité du château de Bel-Ombre. Il s'agira d'un parcours de 18 trous sur 150 arpents. Il nécessitera un investissement de Rs 225 millions.

Echange de terre

Selon Gilbert Espitalier-Noël, directeur du groupe FAIL, les travaux pour l'aménagement du parcours de golf démarreront en mars 2003, tandis que la construction de l'hôtel du groupe démarrera en juillet 2003. Il devrait être prêt à accueillir ses premiers clients vers la fin d'octobre 2004.

Le groupe Naïade compte lui aussi construire un hôtel à Bel-Ombre. L'établissement, qui sera le septième du groupe, sera de 200 chambres et suites. Il nécessitera Rs 800 millions d'investissement.

Le groupe Bhunjun and Sons s'est, lui, associé à la Mauritius Commercial Bank, la State Investment Company et des financiers singapouriens. Il projette de construire un complexe de 120 villas au coût de Rs 1,1 milliard. La gestion sera confiée à la société canadienne Four Seasons.

Le site de Bel-Ombre accueillera également un promoteur étranger, notamment le groupe italien, Viaggi Del Ventaglia. Il construira un établissement de 240 chambres, au coût annoncé de Rs 625 millions, ce qui semble une estimation conservatrice pour les professionnels de l'hôtellerie.

Un des points clés qu'il a fallu régler pour l'avancement de ce développement hôtelier a été un échange de terre entre la propriété de Bel-Ombre et l'Etat. La propriété sucrière a cédé une cinquantaine d'arpents de terre sous cannes à l'Etat en échange de quelque 28 arpents de Pas géométriques. Ce troc qui a été difficile à négocier a été déterminant pour l'Integrated Resort Scheme.

Les Letters of intent qui seront remises bientôt aux promoteurs, sont actuellement en train d'être finalisées au State Law Office. Chacun des quatre bénéficiaires d'une parcelle de terre a accepté de verser Rs 25 millions - soit Rs 100 millions au total - pour le développement de la région immédiate. Les promoteurs des projets hôteliers ont également accepté de financer à 50 % les travaux pour la déviation de la route principale.

Le projet de développement intégré prévoit également le réaménagement de la plage publique de Bel-Ombre, selon le même principe que l'aménagement de la plage de La Cuvette à Grand-Baie.

L'ouverture prochaine du chantier de Bel-Ombre viendra prendre le relais aux nombreux projets de rénovation et d'extension qui arrivent à leur terme dans l'hôtellerie.

L'Express 27 novembre 2002