Pollution à La Flora: Happy World Foods sommée de réhabiliter la Rivière-du-Poste


Retour: Nouvelles Locales

Le ministère de l'Environnement a réagi promptement suite aux révélations de Week-End relativement au déversement des effluents dans la Rivière-du-Poste à partir de l'abattoir de la Happy World Foods (HWF), situé à Beau Climat. En effet, une "prohibition notice" a été servie à la HWF cette semaine, la sommant de stopper immédiatement ce genre d'activité et de réhabiliter ce site naturel. Un délai de quinze jours a été accordé à la direction de HWF pour soumettre un plan d'urgence pour la réhabilitation de Rivière-du-Poste. Selon les informations obtenues, c'est Sotramon Ltd. qui a été sollicitée pour établir un plan de réhabilitation et la compagnie concernée devra désormais se tourner vers la station d'épuration de St Martin pour l'écoulement de ses déchets.

« Ce n'est pas un problème qui date d'aujourd'hui ";, commente Rajesh Bhagwan à l'issue d'une visite à la Rivière-du-Poste, lundi, après-midi, pour constater de visu l'ampleur des dégâts, « honnêtement, c'est l'article de presse qui m'a incité à aller voir ce qui se passait là-bas. Il est clair que les différentes parties concernées n'ont pas pris leurs responsabilités et en tant que ministre de l'Environnement, je conçois que mon ministère doive être comme le garant de ce patrimoine naturel. J'ai exprimé ma consternation aux responsables et techniciens du gouvernement et aux responsables de cette situation. Nous avons déjà émis un "prohibition notice" et également un "program notice" à l'intention de la Happy World Foods. ";

Depuis lundi après-midi, les choses se sont en effet activées au ministère de l'Environnement. Après que le ministre eut annoncé au Parlement que des mesures allaient être prises contre le cas de pollution à Rivière-du-Poste, et ce après en avoir discuté avec son collègue Ahmad Jeewa, une réunion urgente avait été convoquée mercredi avec techniciens et représentants des différents ministères concernés, ainsi que ceux de la Central Water Authority (CWA) et la Waste Water Authority.

C'est au terme de cette réunion qu'il a été décidé qu'une interdiction formelle a été émise à l'encontre de la HWF lui intimant de stopper le déversement des effluents dans la Rivière-du-Poste. Selon les informations obtenues, l'abattoir de la HWF déversait en moyenne 400 mètres cubes d'effluents quotidiennement dans cette rivière.

Cette activité, selon le comité d'urgence, a débouché sur un « serious water and odour pollution "; représentant un danger pour la santé. Elle a ainsi été sommée de procéder à un exercice de nettoyage et de réhabilitation et de soumettre un plan d'urgence dans un délai de quinze jours, soit au plus tard le 21 décembre. Autre point souligné dans la "prohibition notice", la HWF devra désormais avoir recours à la station d'épuration de St Martin pour l'écoulement de ses déchets. Elle devra également améliorer le fonctionnement de sa station d'épuration afin que les normes y relatives soient respectées. De plus, un plan d'urgence devra être soumis au ministère concerné en cas de panne technique.

Sotramon Ltd. Sollicitée

Selon les informations recueillies, la HWF a déjà pris les dispositions nécessaires pour dégager un plan de réhabilitation à la Rivière-du-Poste. La firme Sotramon Ltd. aurait été sollicitée à cet effet. Des techniciens auraient même effectués une visite du site en fin de semaine en vue d'évaluer la situation. Elle aurait donné la garantie au ministère de l'Environnement qu'un plan de réhabilitation, sur lequel travaille actuellement son consultant, le Dr A. Sam Soon, sera soumis d'ici le 21 selon le délai imparti. Cependant, elle rencontrerait actuellement des problèmes pour trouver les véhicules nécessaires pour l'écoulement des effluents à la station de St Martin. Notons que HWF détient 35 % du marché local en terme de poulet de table.

Pour rappel, le cas de pollution à Rivière-du-Poste a surgi à la suite des complaintes effectuées par les habitants de la Flora, rapportées dans un article publié dans l'édition de Week-End de la semaine dernière. Les habitants de ce village avaient dénoncé la HWF comme étant le responsable de la pollution dans la région.

Le Week End 9 decembre 2001